Sport

Comment courir dans l’eau?

Le jogging classique tel qu’on le connaît peut être éprouvant pour les articulations. Pour les protéger, vous pouvez courir dans l’eau. Dans ce cas, vous aurez le choix entre deux activités majeures : l’aquajogging et l’aquarunning. Si vous comptez les pratiquer, voici ce que vous devez savoir.

Courir dans l’eau : quelles sont les possibilités ?

Dans votre démarche de courir dans l’eau, vous avez le choix entre l’aquajogging et l’aquarunning. Si ces deux activités se ressemblent à s’y méprendre, il sera néanmoins important de les différencier. En effet, l’aquajogging rappelle une course à pied classique. Ici, le pratiquant est immergé jusqu’au cou et va ensuite mimer une course à pied.

Lire également : Comment réinitialiser Samsung Health ?

En ce qui concerne l’aquarunning, le processus est pratiquement le même. Sauf que dans ce cas, vous courrez sur un tapis incliné. Les deux sports vous permettent de courir dans l’eau, ce qui n’a que des avantages pour votre corps.

Courir dans l’eau : quels en sont les avantages ?

Lire également : Comment perdre du poids rapidement avec le sport?

Que vous décidiez d’opter pour l’aquajogging ou pour l’aquarunning, les avantages sont nombreux dans chaque cas. Les deux activités vous permettent de vous exercer sans brusquer votre cœur. De même, elles sont utiles pour affiner votre silhouette et raffermir les muscles de la partie inférieure de votre corps.

Pour les personnes en surpoids recherchant un moyen efficace pour perdre du poids, courir dans l’eau sera la meilleure option. En effet, bien que le jogging favorise la perte de poids, il n’est plus envisageable à partir d’un certain moment. Une personne obèse détruira ses propres articulations si elle souhaite courir sur la terre ferme.

L’aquajogging et l’aquarunning vont permettre de réduire la pression sur les articulations et donc de les protéger. La résistance de l’eau va également impliquer la plupart des muscles, ce qui présente des résultats probants après quelques séances de pratique. Il faut rappeler que courir dans l’eau permet également d’augmenter l’endurance du pratiquant.

Comment pratiquer ?

Pour réellement profiter de vos courses dans l’eau, il faudra savoir comment vous y prendre. Pour l’aquajogging, vous aurez besoin des accessoires de sécurité. C’est le cas du chausson aquatique qui, non seulement protège les pieds des coquillages lors d’une séance en mer, mais permet également de varier les exercices. Une ceinture de flottaison vous maintiendra à la surface.

Une fois les équipements enfilés, vous pouvez par la suite courir dans l’eau. Les pieds ne doivent pas toucher le fond tandis que votre corps est immergé jusqu’au cou. Dès lors, vous pouvez mimer une course selon vos besoins.

En ce qui concerne l’aquarunning, vous n’avez pas forcément besoin d’équipements de sécurité. Vous tiendrez sur un tapis sans moteur qui fonctionnera au rythme de vos foulées. Ici, le corps est immergé jusqu’à la poitrine. Dans certains cas, ce sont les genoux qui sont immergés. Dans l’un ou l’autre des cas, la maîtrise parfaite des mouvements demande du temps. Pour en gagner, faites-vous accompagner d’un moniteur.